Visite à plusieurs voix, conversation entre Émilie Renard et Jean-Charles de Quillacq, qui invite son cousin, Eric de Thoisy, pour une conférence “Architecture, numérique, genre : la possibilité de spatialités queer ? ”

17/03/18 | 16h00 - 19h00

 

Programme :

 

  • – Visite à plusieurs voix : visite par les visiteurs et les visiteuses du centre d’art

– Émilie Renard avec Jean-Charles de Quillacq, conversation

 

– Jean-Charles de Quillacq reçoit son cousin, Eric de Thoisy, “Architecture, numérique, genre : la possibilité de spatialités queer ? ”, conférence

 

Dans sa lecture du travail de mon cousin, Vanessa Desclaux évoque la dimension spatiale de termes aujourd’hui employés pour décrire les sexualités : orientation, straight, queer, etc. Parallèlement, on voit émerger de nombreuses architectures décrites comme féminines, utérines voire vaginales.
Le rapport entre genres / sexualités et espace serait-il décisif ? L’histoire que veut démonter la philosophe féministe Donna Haraway est celle d’un “ homme dans l’espace ” (Manifeste Cyborg) ; le passage à la culture numérique du cyborg est alors, selon elle, le moment de l’émergence d’ “ accouplements fâcheux ”. Quelle en serait l’architecture ? Le “ jeu de l’imitation ” (autre résonance avec le travail de Jean-Charles de Quillacq) proposé par le mathématicien Alan Turing, pionnier de la culture numérique, est peut-être le point de départ d’une nouvelle pensée queer de l’espace.