Retours d’expériences autour du projet La Presse

Achim Lengerer
19/07/2017 – 19/07/2017

Mercredi 19 juillet de 15h à 18h

 

Alors que l’exposition “Tes mains dans mes chaussures” sera en démontage, La Galerie ouvre ses portes lors d’un temps convivial pour échanger autour du projet artistique La Presse mené avec des groupes d’adultes et d’enfants en apprentissage de la langue française avec des associations locales : Unités Pédagogiques pour élèves Allophones Arrivants – UP2A, Ateliers Sociaux Linguistiques, Centre social du Londeau.

Lors sa résidence d’avril à juillet 2017 à La Galerie, Achim Lengerer a mené des ateliers qui font appel à différentes techniques numériques (une photocopieuse, un scanner, une imprimante) et analogiques (tampons et sérigraphies) afin de créer leur propre journal.

Le contexte de ces différents ateliers est celui de la “pédagogie institutionnelle” telle que l’ont définie Fernand Oury (1920-1977) et Aïda Vasquez (1937-2015) à la fin des années 50.

La Presse constitue également un groupe de recherche* autour de cette thématique qui se réunit régulièrement de mars à juin afin d’accompagner le projet tout au long de la résidence de l’artiste.
Ce groupe se concentre sur un mouvement pédagogique particulier, celui de la “pédagogie institutionnelle”, dans ses dimensions aussi bien historiques que théoriques et pratiques. Elle vise à repenser la relation de l’individu au groupe, de l’individu à l’institution et enfin le rapport entre subjectivité et production culturelle.

Cette après-midi du 19 juillet rendra compte de ces recherches et des ateliers menés par Achim Lengerer à La Galerie.

Ce projet rejoint Scriptings, une plate-forme discursive créé par l’artiste en 2009. A travers ce dispositif, il réalise avec différents groupes des publications et des éditions qui mélangent « script » et « writing ».

* Groupe de recherche : Achim Lengerer (artiste), Vanessa Deslaux (curatrice associée), Emilie Renard (directrice de La Galerie), Florence Marqueyrol (responsable du service des publics), Clio Raterron (chargée du jeune public et de la médiation), Catalina Rugeles (étudiante à l’Université Paris 8 Saint-Denis et stagiaire) et Hélène Deléan (artiste et intervenante)