Saison 2017-2018 : Une maison de poussière, une maison de pierre, une maison de

 

Cette saison, La Galerie toute entière se tourne vers la notion d’hospitalité. L’hospitalité interroge notre capacité d’accueil, d’ouverture, de don, d’accessibilité, aux événements, aux autres. Elle est nécessairement une question, un horizon, un élan, tant sa réalisation complète, une hospitalité radicale, reviendrait à retourner le bâtiment comme un gant et à faire entrer le dehors dedans en un flux continu. Au-delà de la polarité dedans-dehors, on cherchera à expérimenter toutes les nuances de cette tentation d’ouverture qui peut être pour commencer, une manière de faire de nos gestes quotidiens, des gestes tournés hors de soi.

 

La saison prolongera un questionnement sur le rôle du centre d’art dans l’espace physique, symbolique, social et culturel de la ville mené lors de la saison “Tes mains dans mes chaussures” avec le compagnonnage de la curatrice Vanessa Desclaux en 2016-17. Elle poursuit une question sur la capacité de ses habitants – équipe, artistes – à accueillir l’inconnu.