Photo © Salim Santa Lucia

Fabriquer la ville

Projet de Fériel Boushaki

1 janv. 2021 — 31 mars 2022

Projet d’action culturelle à l’initiative du Centre national des arts plastiques (Cnap), de la Fondation Fiminco et de La Galerie, centre d’art contemporain de Noisy-Le-Sec

 

Dans la perspective de son emménagement à l’horizon 2024 dans la ville de Pantin, le Centre national des arts plastiques (Cnap) a souhaité s’engager sur son futur territoire, la Seine-Saint-Denis, à travers une initiative intitulée « Fabriquer la ville », accompagnée par la Fondation Fiminco à Romainville et La Galerie, centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec. Avec ce projet, initié et cofinancé par la Préfecture de la Région Île-de-France et le Commissariat général à l’égalité des territoires en concertation avec la Préfecture de Seine Saint-Denis, le Cnap s’implique d’ores et déjà dans le département.

 

Aux côtés de ces deux acteurs de la diffusion de la création contemporaine implantés sur le territoire, le Cnap a lancé un appel à candidature en juillet 2020 à destination d’artistes ou de collectifs d’artistes pour la réalisation d’un projet d’action culturelle d’une durée de 16 mois : « Fabriquer la ville ». Le projet impliquera les habitant·e·s des territoires de Noisy-le-Sec, Pantin et Romainville, en s’appuyant sur l’expertise des partenaires locaux, dans une dynamique collaborative : professionnel·le·s de la vie de quartier, animateur·rice·s, éducateur·rice·s, médiateur·rice·s, travailleur·se·s sociaux·ales, professionnel·le·s de la culture, professionnel·le·s de la jeunesse, enseignant·e·s, etc.

 

Le projet artistique

À l’automne 2020, l’artiste Fériel Boushaki a été sélectionnée parmi les 49 candidatures.

Son projet se construit à partir de la notion de marche. En préparation d’une parade collective, l’artiste propose une série d’expérimentations sensibles sous la forme de divers ateliers. Le travail s’organisera à partir des verbes « flouter », « légender » et « parer ». Ces ateliers sont conçus tel un parcours qui questionne la place du corps, de ses états, de ses identités et de ses représentations dans l’espace public. Ainsi, ces expériences collectives se tiendront sous la forme d’ateliers avec et pour les habitant·e·s des quartiers des Sept Arpents à Pantin, de Béthisy à Noisy-le-Sec et de l’Horloge à Romainville.

Accompagné·e·s par Fériel Boushaki, les habitant·e·s seront ainsi invité·e·s durant toute l’année 2021 à partager une expérience artistique, en croisant leurs regards, leurs sensations, et leurs réflexions sur leurs quartiers. Une restitution est prévue au 1er trimestre 2022.

Ce projet répond à un double objectif : soutenir les artistes et les professionnel·le·s de la création contemporaine et réduire les inégalités en matière d’accès à l’art en favorisant la rencontre entre les habitant·e·s, l’artiste et une œuvre dans une démarche créative.

 
À suivre…