Chloé Riviera

PLASTIK PEOPLE / FRESH KIT, 2020

Œuvre soutenue dans le cadre du projet de soutien à la création « Après », La Galerie, centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec, TRAM Réseau art contemporain Paris / Île-de-France, 2020
Diffusée dans le numéro 532 de The Art Newspaper Daily, le vendredi 17 juillet 2020

Projet de soutien à la création « Après »

Chloé Riviera

17 juil. 2020

Dans un monde du « tout-emballage », où les industries ont su profiter de la crise sanitaire globale pour faire revenir en force le plastique, Chloé Riviera imagine un « après » où les gens conduits par une peur du contact seraient eux-mêmes protégés. La pollution grandissante impacterait la nature : les fleurs pourraient devenir précieuses, rares ou fausses et quantitatives.

 

À la manière d’une vision post-apocalyptique, Chloé Riviera évoque un futur onirique inspiré par une iconographie propre au cinéma de science-fiction des années 1960 et 1970. Avec un certain recul, le passé de ces films rétro-futuristes prédisait déjà notre présent et certainement notre futur. L’artiste pose ainsi la question de la conscience du problème de l’« après », auquel nous pourrions déjà répondre à travers la fiction.

Chloé Riviera

Chloé Riviera (née en 1990), vit et travaille à Paris.
Jeune diplômée de la Villa Arson (2019).

Le projet « Après »

« Après » est un projet de soutien à la création contemporaine initié par TRAM Réseau art contemporain Paris / Île-de-France : chacun des 30 lieux membres du réseau participant a invité un·e artiste ou un·e auteur·rice à proposer une pièce autour de la notion d’« après ».

Les images et les textes produits sont diffusés pendant tout le mois de juillet 2020 sur les sites Internet de chacun des lieux, sur les réseaux sociaux et par voie de presse.

 

Découvrir l’ensemble du projet