Larissa Fassler

Alexanderplatz, Berlin, 2006

Courtesy de l’artiste et Galerie Poggi, Paris

Tissus urbains

Larissa Fassler

23 janv. — 20 mars 2021

  • Commissariat : Marc Bembekoff
  • Vernissage : 22 janv. 2021

Dans une dynamique fortement influencée par la sociologie et l’architecture, Larissa Fassler (née en 1975, vit et travaille à Berlin) déploie un vocabulaire artistique qui permet de révéler simultanément l’organisation architecturale et la sédimentation sociale et politique de lieux publics urbains. Elle impulse à cette analyse une dimension organique et subjective qu’elle synthétise en de grandes compositions graphiques, maquettes ou sculptures. Stations de métro (Gare du Nord à Paris, Alexanderplatz à Berlin), places et agoras (Place de la Concorde, Taksim square à Istanbul, Kottbusser Tor et Moritzplatz à Berlin, Columbus Circle à New York) deviennent ainsi les sujets d’une relecture sensible qui interroge l’altérité et les interactions sociales, ainsi que notre rapport à l’espace public.

 

À Noisy-le-Sec, lors d’une résidence durant laquelle elle a organisé de nombreux ateliers avec les habitant·e·s, Larissa Fassler s’est concentrée sur le quartier immédiat de La Galerie, et notamment l’esplanade Simone Veil. Elle a ainsi réalisé une maquette de grande échelle des tours qui ceinturent le centre d’art : si l’avant des structures reprend les détails architecturaux de ces constructions des années 1970, leurs revers consistent quant à eux en un motif hybride inspiré par les vêtements (marques, motifs textiles…) que portent les usagers de ce quartier à la population très riche et variée. Les visiteurs et visiteuses sont invité·e·s à déambuler dans cette installation, telle une scène de théâtre reflétant le tissu urbain environnant.

Présentée à même l’un des murs de l’exposition, une grande carte de Noisy-le-Sec permet aux visiteur·se·s de reporter leurs visions et impressions de la ville, faisant évoluer cette représentation orthonormée qu’est celle du plan urbain.

 

Cette exposition bénéficie du soutien du Conseil des arts du Canada et du Centre culturel canadien de Paris.

Un second volet de l’exposition sera présenté simultanément à la Galerie Jérôme Poggi.